Qui sommes nous ? /
Notre métier

Notre métier

Après de longues réflexions la ferme Michallet se lance dans la culture bio.
déjà en culture raisonnée depuis 13 ans, le passage au bio se fera en douceur.

les engrais organiques déjà utilisés seront confortés et les produits phytosanitaires remplacés

l'Entretien du Verger

Toute l'année, nous travaillons dans notre verger pour entretenir nos arbres

En début d'année, vers février, quand la terre est propice, les noyers anciens, sont arrachés et de nouveaux sont plantés.C'est la période de replantation

C est aussi à cette période que les amendements sont réalisés à base d'engrais organiques pour la majorité, complétés par des engrais chimiques (en forte diminution ces dernières années).

Voir l'image en grand Le broyage de l'herbe

Voir l'image en grand La taille

En Mars avril, débute la taille des noyers afin d'éliminer les branches basses et le bois mort.

Puis viendra le broyage de l'herbe dans l'inter rang des noyers. Ce broyage sera renouvelé plusieurs fois jusqu'à la veille de la récolte, mais toujours de manière rationnelle, pour éviter des consommations importantes de gasoil et optimiser les temps de travail.

En mai, les premiers traitements sur les arbres sont faits afin de leur apporter les nutriments manquants dans le sol et lutter contre la bactériose et l'antrachnose. Ces traitements seront la plus part du temps déclenchés après une période d'observation. C est pour cela que des pièges à carpocapse et à mouche du brou sont placés dans la noyeraie et relevés plusieurs fois par semaine.
Seuls la présence de ces nuisibles, en fonction de seuils, entrainent la nécessité d'un traitement.

Puis l'irrigation sera mise en service en fonction du relevé des sondes tensionmétriques ( sondes qui déterminent le besoin en eau des noyers). Ces sondes plantées dans le sol sont relevées régulièrement et permettre une bonne gestion de la ressource en eau.

Enfin, après un dernier broyage, la saison de la récolte pourra débuter.

La Récolte

En fonction de la maturité des noix de Grenoble, déterminée par une commision du Comité Interprofessionnel de la Noix de Grenoble, la date de récolte va être donnée et publiée au Journal Officiel.
Ce sera pour nous le début de la saison. La récolte va pouvoir débutée.

Pour faire des Noix de Grenoble de qualité, nous possédons l'ensemble du matériel adapté à notre production.

La récolte des Noix de Grenoble se fait une fois que les coques vertes des noix, appelées Brou, Voir l'image en grand Noix à maturité Voir l'image en grand Vibreurse fendent. On aide les noix à tomber des arbres grâce au vibreur, appareil qui enserre le tronc du noyer et envoie une pulsation ou vibration de quelques secondes. Les noix les plus mûres tombent au sol. Cette intervention se fera au moins 2 fois sur chaque arbre en fonction des dégré de maturité.

Voir l'image en grand La pince hydraulique du vibreur

Les noix tombent ainsi au sol et c'est à l'aide d'une ramasseuse que ces noix sont récoltées.

Cette machine, concue et réalisée par AMB Rousset à quelques kilomètres de la ferme, permet un balayage des noix à terre sans aucun effort et avec une seule personne, le conducteur de la ramasseuse.

Une fois les noix ramassées et sont stockées dans la trémie de la ramasseuse et vidée dans des remorques. Voir l'image en grand la trémie de la ramasseuse

Notre station à noix

Pour faire des Noix de Grenoble de qualité, nous possédons l'ensemble du matériel adapté à notre production. Notre installation pour travailler nos Noix de Grenoble est très fonctionnelle et nécessite peu de manipulations manuelles.
une chaine de lavage, écalage, séchage, calibrage sont propriétés de notre ferme.

Le principe est simple : une fois stockées dans les remorques, les noix sont apportées à notre station. Elles sont vidées dans une fosse au fond de laquelle se trouve une tapis qui améne ces noix dans une première laveuse, puis un bac à pierre, pour éliminer les pierres ramassées dans le champ. Ces noix passent ensuite dans une laveuse-écaleuse, qui enlève le brou (coque verte qui entoure les noix) et nettoie les coquilles.

Puis un premier tri visuel et manuel est opéré, pour éliminer les noix abimées et les éventuels déchets (petits bois).

Ces noix lavées, triées sont ensuite dirigées, par un tapis, vers les cellules de séchage.

Voir l'image en grand

Voir l'image en grand Laveuse

Voir l'image en grand Tri manuel

Voir l'image en grand Cellule séchage

Les noix lavées et triées sont stockées dans une cellule de séchage. Séchées avec de l'air chaud à 25 °, elles y resteront environ 3 - 4 jours, afin d'éliminer l'humidité des noix. On controlera ensuite le degré d'humidité avec un appareil.

Les noix ainsi séches seront calibrées et trièes une derniere fois avant leur vente. Les calibres de 28 mm à + 34 mm sont les calibres acceptés pour être commercialisés en Noix de Grenoble. Les plus petits calibres 27-28 mm et - 27 mm sont vendus ou cassés pour faire du cerneaux.

Le stockage des noix séches se fait en palox, contener en bois ou plastiques d'1 m3 avant leur expédition en cooperative, au négociant. Une partie de ces palox est gardée sur la ferme pour alimenter notre magasin et pour nos clients habituels.